Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
voyageravecsonchien.over-blog.com

Les voyages d'Isabelle et Lolita - voyager avec son chien

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Aujourd’hui, départ pour une semaine de vacances en Allemagne.

 

Sur la route, quelques bouchons, une pause pic-nique et une pause sieste car un gros coup de pompe ne me rendais plus apte à conduire correctement. C’est fou quand-même que je ne soie plus capable de conduire 3 heures sans une sieste au milieu.

 

Pour ce soir, nous faisons un stop aux chutes du Rhin, à Lauten-Uhwiesen exactement.

 

Il fait très chaud et cette chaleur m’inquiète vraiment pour nos vacances, car visiter la région va être compliqué et même dangereux pour ma petite Lolita si il fait passer 30 degrés.

 

Arrivées aux chutes du Rhin à passer 17h30 et la voiture m’indique encore 36 degrés.

 

Je pensais aller voir les chutes dans la soirée quand il fera plus frais mais je vois qu’il faut payer une entrée. 

 

Du coup, je m’imagine bien que dans la soirée, ce sera fermé.

 

Je m’approche donc du guichet. Je ferais bien un tour en bateau mais au guichet, il y a des infos en allemand, anglais et je pense que ça doit être de l’espagnole.

 

Ça me surprends que sur un site touristique suisse comme ça, il n’y a rien en français.

 

Je me demande aussi à quoi me donne droit ces CHF 5.00 d’entrée.

 

Je demande à la dame qui est au guichet si elle parle français mais sans succès. Du coup, je n’arrive pas à avoir mes renseignements. Tant qu’à faire, j’aurais voulu lui demander si j’ai le droit de dormir sur le parking mais bon on va laisser tomber.

 

Je décide de ne pas prendre de billet et voir si il y a juste des balades à l’ombre à faire depuis lesquelles on voit les chutes.

 

Mais malheureusement, un peu plus loin, j’arrive à un tourniquet pour lequel il faut un ticket d’entrée.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Je retourne donc en arrière chercher un ticket. Il fait chaud et faire des aller-retour comme ça ne m’arrange pas du tout.

 

J’achète un ticket et la dame me donne mon ticket de caisse et un dépliant.

 

Nous revoilà réparties en direction du tourniquet.

 

Mais arrivées au tourniquet, je me rends compte qu’il n’y a pas de QR code sur mon ticket. Comment donc faire actionner ce tourniquet.

 

Je ne comprends pas et m’énerve sous cette chaleur intenable. Ou c’est moi qui suis débile ou la dame ne m’a pas donné un truc. Et je n’ai aucune envie de faire encore un aller-retour.

 

Des gens arrivent derrière nous et je regarde comment ils actionnent ce tourniquet. Et ben eux, ils ont une carte avec un QR code.

 

Bon et ben je crois que je n’ai pas le choix, c’est reparti pour un aller-retour.

 

Je porte ma petite Lolita et en passant devant la fontaine, je la mouille.

 

J’arrive au guichet énervée. Et là c’est une autre dame à qui je demande si elle parle français et elle me dit un petit peu. Alors je lui dis que je viens d’acheter un ticket mais qu’il me manque un truc pour passer le tourniquet.

 

Nous avons beaucoup de peine à nous comprendre mais elle me dit que je dois lui laisser mon ticket contre une carte.

 

J’ai rien compris mais je lui ai quand-même demandé pourquoi elle ne m’a pas donné la carte tout de suite. Même si elle m’a pas compris, il fallait que je le dise.

 

Bref, c’est reparti pour la 3 ème fois. On va bien finir par les voir ces chutes.

 

Et cette fois-ci, ce fut la bonne, le tourniquet nous laissa passer.

 

Heureusement, il y a beaucoup de passages à l’ombre.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Nous passons vers un Photoshop « grand tour of Switzerland ». Un de plus à notre actif. Nous avons maintenant 7 visites de validées sur l’application, en plus de ceux que nous avons vu avant de mettre l’application.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Je suis les panneaux « Schiff » car je ferais bien une balade en bateau mais malheureusement c’est juste trop tard pour les tours en bateau.

 

On verra demain matin, si on fait un tour en bateau avant de partir.

 

C’est très beau ces chutes !

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Maintenant, il faut remonter et c’est un peu difficile avec cette chaleur. Et ça fait aussi quelques temps que j’ai mal aux genoux.

 

Nous arrivons devant un ascenseur. Je n’aime pas les ascenseurs, ils me font peur, mais là, je dois dire que je suis contente de le voir et ne pas avoir à finir la montée à pieds.

 

Étant donné que nous allons dormir sur un parking, je n’ose pas trop sortir mon réchaud et me faire à manger. Et disons le, j’ai aussi un peu la flemme.

 

Alors je décide de m’arrêter au snack juste avant qu’il ne ferme.

 

La cuisine est fermée alors plus de mets chauds mais il y a de la salade de patates et je vois qu’ils font des cervelas comme menu chaud alors je demande si je peux avoir un cervela cru. 

 

Et me voilà donc en train de manger un cervelas cru avec une salade de patates et une salade verte.

 

Ben c’était bien bon.

 

Je me demande toujours si j’ose passer la nuit sur le parking ici.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

En mangeant, j’observe les va et vient et je vois plusieurs camping-car mais tous commencent à partir.

 

Je vois un bus camping hollandais qui sort du parking puis revient. Je crois qu’il se pose la même question que moi « est-ce autorisé de dormir ici ? ».

 

Bon et ben je décide de rester, en espérant que le bus hollandais reste aussi.

 

Par la suite, je vois plusieurs camping-cars arriver. Ouf, nous risquons de ne pas être seules pour passer la nuit.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Le temps de rassasier ma petite Lolita, d’installer notre mini camping-car pour la nuit et nous partons refaire une petite balade. La température devient un peu plus agréable, bien qu’il fasse encore bien trop chaud. J’aimerais voir les chutes illuminées.

 

D’abord, je m’assieds un petit moment sur un banc « vache ». Ah ah et oui ici il y a des bancs vaches.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Puis, nous nous abreuvons toutes les deux à la fontaine.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

C’est un peu tôt pour voir les chutes illuminées alors nous faisons quelques pauses sur des bancs.

 

Il y a aussi une petite tourelle avec des carreaux, depuis laquelle nous pouvons voir les chutes de différentes couleurs.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Bon et ben tout s’illumine mais les chutes reste non illuminées alors je décide de reprendre l’ascenseur pour s’économiser un peu, pour retourner à la voiture.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin
18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

En passant devant le restaurant, je me dis que je mangerais bien une boule de glace mocca. J’hésite car j’en ai bien envie mais il faudra que j’arrête un peu ces extras car plus un pantalon ne me va et mes genoux me feraient peut-être moins mal si j’étais moins lourde.

 

Et puis zut quoi, c’est les vacances.

 

Il est l’heure de se coucher.

 

Mais voilà, dormir dans sa voiture en période de canicule avec son chien n’est pas chose facile.

 

A peine dans la voiture, Lolita a commencé à haleter beaucoup, malgré la fenêtre arrière ouverte et celles de devant en partie ouvertes.

 

Nous n’avons malheureusement qu’une fenêtre qui s’ouvre à l’arrière. Aujourd’hui, j’aurais donné n’importe quoi pour avoir aussi la deuxième.

 

Du coup, pas le choix, j’ai ouvert un moment aussi la porte mais pas possible de s’endormir la porte ouverte alors comment faire pour avoir suffisamment d’air ?

 

J’ai mouillé Lolita, lui ai remplis sa gamelle mais rien à faire, elle n’arrivait pas à se coucher et dormir, elle continuait à haleter.

 

Nos deux gourdes que nous venions de remplir à la fontaine étaient rapidement vides.

 

Du coup, vers minuit, je décide d’aller à la fontaine reremplir les gourdes et surtout mouiller le gilet rafraîchissant que j’ai été acheté pour Lolita en urgence vendredi.

 

A peine, son manteau mouillé sur le dos, la voilà enfin qui arrête d’Haleter et s’endort. Ouf !!!

Et ben voilà un achat que j’ai bien fait de faire.

18 juin 2022 : Les chutes du Rhin

Mais il est bien noté qu’il ne faut pas laisser le chien sans surveillance avec son manteau car une fois le manteau sec, le chien pourrait avoir trop chaud.

 

Alors que faire ? Car moi aussi je dois dormir.

 

Je déteste les grosses chaleurs… C’est dangereux et on ne peut pas sortir avec nos chiens… j’ai l’impression qu’on ne va rien pouvoir visiter mais juste rester a l’ombre au camping pendant ces vacances et moi ce n’est pas comme ça que je vois des vacances.

 

Je suis peut-être égoïste d’avoir voulu partir malgré les chaleurs annoncées. J’ai l’impression de mettre mon chien en danger.

 

Mais pour moi, c’est tellement sacré les vacances… Découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux paysages avec ma meilleure amie. C’est tellement de bonheur !

 

Je donnerais n’importe quoi pour qu’il y aie des orages demain soir (bien que je déteste les orages au camping) et un rafraîchissement des températures dès lundi (sans pluie) mais ce n’est malheureusement pas ce qui est prévu.

 

Cette nuit…. Et les suivantes risquent bien de ne pas être très reposantes à veiller sur mon chien.

 

En plus, je viens d’apprendre qu’un chien est à nouveau décédé dans le lac de Neuchâtel à cause des cyanobactéries.

 

Comment savoir si je peux laisser Lolita se baigner en toute sécurité là où nous allons passer nos vacances, au bord du Ammersee ?

Cette chaleur n’a vraiment rien de bon.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article